Compte rendu de la réunion du 28 février 2019 de l’atelier

 URBANISME ET MOBILITES

Déroulement de la réunion :

Conformément aux conclusions de la réunion du 21/02/2019 cette 2nde réunion a été consacrée au thème « TRANSPORTS ET MOBILITE ».

1 – Les transports collectifs à Leucate comprennent :                                                         (données valables en semaine, hors vacances scolaires)

–  une ligne SNCF Perpignan – Narbonne avec 18 arrêts par jour dans chaque sens en gare de Leucate-La Franqui

– une ligne CITIBUS n°15 de la communauté de communes du Gand Narbonne qui assure 3 liaisons par jour vers Narbonne (le matin), 3 retours depuis Narbonne (l’après-midi) ainsi que l’intercommunication des cinq entités urbanisées et de la gare (7 par jour dans chaque sens).

Le service est réduit le samedi, interrompu le Dimanche.

– la liaison par bus entre Leucate et Perpignan est quasi inexistante

Un document ci-joint (L’ETAT DES TRANSPORTS COLLECTIFS A LEUCATE) fait le point sur les énormes difficultés liées aux horaires hors saison estivale; les principales conclusions en sont :

– La desserte SNCF de Leucate vers Narbonne et Perpignan est excellente.

– La desserte de la gare SNCF par CITIBUS est très insuffisante et inadaptée.

– L’interconnexion des 5 entités par CITIBUS est très insuffisante et inadaptée.

– La connexion CITIBUS vers Narbonne est trop rare et beaucoup trop lente.

– La connexion en bus vers Perpignan ne concerne, à la rigueur, que l’extrême sud de Port Leucate.

Une étude similaire en saison estivale sera menée par la suite.

Les difficultés mises en évidence peuvent-elles être surmontées par une refonte totale des horaires CITIBUS ou non ? Cela semble peu probable, à moins de multiplier les liaisons : en dehors des bus scolaires la plupart des bus grand format circulent à vide ou presque !

La discussion a évoqué également les points suivants :

– le tarif CITIBUS est peu élevé (1,20 Euro), une extension, voire une généralisation de la gratuité des transports ne pourrait-elle être envisagée sans amener un surcoût prohibitif ? S’ils sont bien adaptés ces transports collectifs désengorgent le trafic routier et réduisent l’impact sur le climat.

– dissocier le transport scolaire du reste ?

– les temps de transport CITIBUS sont beaucoup trop longs (1h40 de Port Leucate à Narbonne Bonne Source !). La desserte de tous les arrêts sur Leucate est-elle toujours nécessaire ?

– la liaison vers Port la Nouvelle est très difficile

– l’arrêt « Aphrodite » est situé trop près de la zone naturiste ce qui entraine un voyeurisme malsain en saison

– peut-on éviter la traversée du Village par les bus ?

– une relocalisation des emplois et des services publics (CAF, Pôle emploi, Sécu, etc) en proposant soit des permanences dans des lieux mixtes soit des bornes de dialogue, afin de réduire les déplacements au maximum, pour favoriser les économies d’énergie et de temps !

2- Une enquête sur les mobilités sera menée par Marie sur la base de ce compte-rendu. Les premiers résultats de cette enquête seront étudiés lors de la prochaine réunion.

3- Transport à la demande

Un second document ci-joint (ET LE TRANSPORT A LA DEMANDE ?) pose les bases de cette possibilité séduisante, hors saison et hors transport scolaire. Cette étude devra être approfondie.

4- REZOPOUCE : c’est une organisation d’un autostop programmé et organisé, déjà en place dans quelques agglomérations (https://www.rezopouce.fr/) . Son application à Leucate, avec ses 5 centres urbanisés reliés par un axe pratiquement unique, semble potentiellement très intéressante. Cette étude devra être approfondie.

5- Autres suggestions

– Améliorer la traversée du Village, rue Jean Jaurès, en réduisant par endroits la largeur de la voie de circulation (avec priorité de circulation) et élargissement des trottoirs ? (Voir par exemple la réalisation de Peyriac de Mer).

– Piétonniser entièrement le centre de Port Leucate, en saison, avec de mini-navettes ?

– Piétonniser le centre du Village, en saison, certains soirs (Jeudi ?)

– Ramassage scolaire pour l’école primaire du Village en carriole à cheval, pour éviter les embouteillages multi-quotidiens de la rue Jean Jaurès.

– Ralentir la circulation, rue Jean Jaurès, en supprimant les trottoirs et en mettant en place une chaussée très claire.

Au programme de la prochaine réunion :

                       – enquête de Marie sur les mobilités

                       – relations PLU-PPRL avec Gérard

La prochaine réunion de l’atelier est prévue le jeudi 21 Mars 2019 à 20h00

chez Michel Astruc, 1 rue des Sardinals, Leucate-Village

 Pièces jointes :

  • L’ETAT DES TRANSPORTS COLLECTIFS A LEUCATE
  • ET LE TRANSPORT A LA DEMANDE ?

===========================================================================

1- L’ETAT DES TRANSPORTS COLLECTIFS A LEUCATE – Mars 2019

Les transports collectifs à Leucate comprennent :

–  une ligne SNCF Perpignan – Narbonne avec 18 arrêts par jour dans chaque sens en gare de Leucate-La Franqui

– une ligne CITIBUS n°15 de la communauté de communes du Gand Narbonne qui assure 3 liaisons par jour vers Narbonne (le matin), 3 retours depuis Narbonne (l’après-midi) ainsi que l’intercommunication des cinq entités urbanisées et de la gare (7 par jour dans chaque sens). Le service est réduit le samedi, interrompu le Dimanche.

– la liaison par bus entre Leucate et Perpignan est quasi inexistante.

*Toutes les données utilisées ici sont valables en semaine, hors vacances scolaires

Le train

La desserte SNCF de Leucate est d’une qualité exceptionnelle pour une aussi petite commune : il y a près d’une vingtaine de trains par jour dans chaque sens, que ce soit vers ou depuis Narbonne ou Perpignan. Pratiquement une desserte par heure dans chaque sens aux heures ouvrables, avec des temps de trajet d’une vingtaine de minutes seulement.

L’accès à ces trains est par contre très déficient pour plusieurs raisons :

la gare est isolée, très loin des 5 entités urbanisées de la commune, donc pratiquement inaccessible sans moyen de transport

la gare n’est ouverte

* hors saison que 5h30 par jour en semaine, fermée les samedis, dimanches et fêtes          * en juillet-août : de 7h25 à 19h en semaine, de 10h35 à 12h30 et de 13h35 à 19h les  samedis, dimanches et fêtes

la gare est très pauvre en parkings, de plus non surveillés, souvent débordés de véhicules immobilisés du matin au soir, faute de transport en commun convenable

la gare est très mal desservie par les transports collectifs. Le tableau ci-dessous présente la desserte de la gare SNCF de Leucate – La Franqui en ce qui concerne les départs vers Narbonne, en semaine, hors vacances scolaires par le réseau CITIBUS, en provenance de Port Leucate, Naturistes, Leucate Plage et le Village (les horaires depuis La Franqui sont différents).

                   Données officielles de Mars 2019

Rogn1

Entre 06h00 et 21h00 il y a 18 trains desservant le trajet Leucate-Narbonne. Sur ces 18 trains seuls 6 sont alimentés par une navette CITIBUS provenant des entités urbanisées de la commune, hormis La Franqui ; 12 trains ne sont joignables qu’en voiture particulière ou taxi. Et encore, le voyageur ne dispose que d’une minute – si tout va bien – pour passer de la navette au train de 17h45 !

Une situation tout aussi lamentable peut être mise en évidence de la même manière pour les départs vers Perpignan ou les arrivées depuis Narbonne ou Perpignan !

Tout usager de la gare vous décrira le désarroi de visiteurs errant à pied avec leurs bagages à la sortie d’une gare fermée, avec comme seule perspective quelques kilomètres à pied jusqu’au Village, voire Port  Leucate !

Le bus

La circulation en bus, que ce soit à l’intérieur de la commune (Navette) ou de la Communauté de communes est assurée par la ligne 15 du réseau CITIBUS du Grand Narbonne dont les horaires peuvent être consultés sur ce lien :

https://www.citibus.fr/19-Horaires-par-ligne—Rentree-2018.html

Cette ligne 15 joue 3 rôles différents :

– lien entre Leucate et Narbonne

– échanges entre les 5 centres urbanisés de Leucate

– desserte de la gare SNCF (aspect déjà évoqué ci-dessus)         

            Le lien de Leucate vers Narbonne en bus

En semaine, il y a au mieux quatre liaisons quotidiennes directes, y compris les bus scolaires, aucune liaison directe l’après midi. Il n’y a aucune liaison les Dimanches et jours fériés et seulement 3 le samedi.

La durée du trajet est très élevée: pour atteindre le Lycée Louise Michel à 7h51, pour une rentrée à 8h00, un élève habitant la Grande Bleue à Port Leucate doit prendre le bus à 6h15, soit 1h36 minutes de trajet ! Si ce même élève sort de son dernier cours à 18h00, il pourra, en courant vite, prendre le dernier bus de 18h08 le ramenant chez lui à 19h47.  Sa journée aura été de 13h32 minutes dont 3h12 de transports !

Un habitant du Village désirant se rendre au centre de Narbonne peut prendre le bus Place la République à 6h46, 7h45, 8h40 ou 12h35. Il sera au cœur de Narbonne après 54 minutes de trajet. Et le retour vers Leucate ? En partant à 12h13, 16h28, 17h13 ou 18h13 il arrivera à Leucate 54 minutes plus tard. C’est long !

            Les échanges entre les 5 entités urbanisées

En semaine il y a 7 liaisons quotidiennes (6 le samedi, aucune le dimanche). Le trajet complet dure 42 minutes. Par exemple :Un habitant de La Franqui

Rogn2

Un habitant de La Franqui travaillant au port de Port Leucate ne se voit donc offrir que l’offre suivante, ce qui restreint beaucoup les possibilités, impossible de travailler le soir :

Rogn3

Une habitante du Village désireuse de faire garder son enfant à la crèche de Port Leucate pourra prendre le bus à 8h30 Place de la République ; arrivant à 9h01 à l’arrêt Cauquillous elle pourra le déposer vers 9h15 à la crèche et revenir Place de la République où elle arrivera à ….. 11h30. Elle devra repartir à 13h18, pour le récupérer avant 16h45 et reprendre le bus à Cauquillous à 16h56. Elle rejoindra la Place de la République à 17h27. Complètement délirant !

             Le lien de Leucate vers Perpignan en bus

Une seule possibilité existe : la ligne SANKEO n°10 de Perpignan a son terminus à proximité du CLAP CINE, à l’extrême sud de Port Leucate. De là, en 1h15 à 1h30, on peut rejoindre le centre de Perpignan.

CONCLUSIONS

– La desserte SNCF de Leucate vers et depuis Narbonne et Perpignan est excellente.

– La desserte de la gare SNCF par CITIBUS est très insuffisante et inadaptée.

– L’interconnexion des 5 entités par CITIBUS est très insuffisante et inadaptée

– La connexion CITIBUS vers Narbonne est trop rare et beaucoup trop lente.

– La connexion en bus vers Perpignan est quasi-nulle.

______________________________________________________________________________________________________

2- ET LE TRANSPORT A LA DEMANDE?

On peut consulter https://www.generali.fr/professionnel/actu/transport-la-demande-a9-juin/ et surtout le site http://mobiter.iternet.org/tad.htm qui en présente le plus clairement les particularités :

Qu’est ce que le transport à la demande ?

– Le transport à la demande est un service de transport public qui ne fonctionne que lorsqu’une réservation a été enregistrée.

– Le transport à la demande est une solution pertinente pour les territoires périurbains et ruraux, où la demande de transport est souvent diffuse et où les lignes régulières « classiques » sont peu efficaces.

– Le transport à la demande est généralement conçu, défini et géré par une collectivité locale (communauté d’agglomération, communauté de communes après un transfert de compétence).

– L’exécution du service est ensuite confiée à des transporteurs ou des taxiteurs suite à un appel d’offres.

Existe-t-il plusieurs types de transport à la demande ?

Oui ! Le transport à la demande est un système souple, dont la forme peut être adaptée à chaque territoire. Vous trouverez ci dessous une typologie ultra-simplifiée.

– Ligne virtuelle : Ligne régulière dont tout ou partie de l’itinéraire n’est desservi que s’il existe une réservation. Souvent coûteuse comparée à la qualité du service rendu, sauf en milieu urbain et périurbain dense.

– Desserte zonale à horaires libres : Prise en charge à domicile pour des destinations fixes, mais horaires en fonction des demandes des usagers et des capacités des transporteurs. Les coûts de fonctionnement et d’investissement sont importants. Un « simple » logiciel de réservation est insuffisant. Il est nécessaire d’utiliser un logiciel pour optimiser « à la volée » l’utilisation des véhicules disponibles et tenter ainsi de réduire les coûts.

– Porte à porte en horaires libres : Très proche du taxi : la destination et l’heure ne sont pas définies à l’avance. La seule limite est la tranche horaire. Service « idéal » du point de vue de l’usager, mais concurrence possible avec les taxiteurs, comparable à du « taxi subventionné » si la plage horaire est large.

– Desserte zonale à horaires fixes : Prise en charge au domicile pour des destinations et des horaires garantis et définis à l’avance. Variante fréquente en milieu périurbain : prise en charge au point d’arrêt, itinéraire variable. Souvent le compromis le plus pertinent en milieu rural et périurbain y compris pour les rabattements sur lignes régulières ou sur gare. Les moyens sont optimisés lors de l’étude de conception, garantissant un service de qualité pour un coût de fonctionnement raisonnable.

            Quelle solution pour Leucate ?

Le transport à la demande pourrait être envisagé en remplacement de la partie du service Citibus actuel qui ne concerne que les échanges internes à la commune avec comme objectifs principaux d’assurer le plus systématiquement possible la desserte de la gare SNCF de Leucate La Franqui et d’améliorer la fluidité du trafficc inter-entités. Une étude devrait être confiée à un opérateur spécialisé ; la meilleure solution est probablement du genre « Desserte zonale à horaires fixes ».